Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Joubert 2015

Publié le par Bernard et rédigé par Christian

Nous étions 12 au départ de la JOUBERT ce lundi matin à 7h30 (Alain Joubert-Georges Emmetières – Bruno Dudu – Paul Gaydon – Michel Durand – Jean Paul Birsal – Jean Paul Niollet – Bruno Savignat – Hervé Goujon - Gilbert – Les perrachons).

La température était basse et le vent modéré ! La pluie a été menaçante à plusieurs reprises, mais nous a épargné.

La première partie dans l’Ain a été rapide (28kmh/moyenne) malgré le vent. Les capitaines de routes (les Brunos, Georges et Alain…) étaient costauds. Certains trouvaient, que dans le peloton, la cadence était moyenne mais quand ils ont voulu prendre des relais, ils ont vite compris que le vent était bien présent.

A chaque accélération de la tête du peloton, il y avait toujours une pensée (cris-sifflets) pour notre doyen (respect). Malgré cette bonne cadence, nous n’avons pas pu déguster du vin au caveau de Buxy car il était fermé.

Nous avons fait une pause casse croûte à «  Gengoux sur la voie verte«  après 135 Km.

Comme chaque année, Alain et Annick nous avaient préparé un bon repas. De plus Annick et son amie nous ont accompagnés (suivis) et apporté un ravitaillement avant  ou après les difficultés.

Après le repas, la cadence était plus calme. Tous les participants avaient en tête les difficultés de fin d’après midi.

 Après Cluny, puis Saint Point le concours de grimace à commencé et il s’est terminé par une belle photo de groupe au col de crie.

Alain a assuré un maximum dans les montés, il est resté à l’arrière du groupe pour s’assurer du bon déroulement de la sortie.

Bruno Dudu a donné la cadence du peloton, ramené les équipes lâchés et redescendus des cols pour rechercher les attardés. Il a parcourus 20Km de plus que le groupe !

Dans la descende du col de crie, tout le monde avait retrouvé des forces. Quand nous sommes arrivée à Beaujeu, Jean Paul Birsal m’a fait remarquer que Solange n’était pas dans le groupe. Par conséquent, Jean Paul Niollet et moi-même avons attendus notre seule féminine. Ensuite, Jean Paul a crevé. Pendant ce temps le groupe a carburé jusqu’au pont des Sansons et un peu moins vers la Poyebade où tout le groupe attendait les retardataires.

L’ambiance du groupe a été très conviviale (bravo à tous).

Cette belle journée sans pluie, c’est terminé par le verre de l’amitié.

 

Encore Merci Annick et Alain

La Joubert 2015

Commenter cet article