Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pass’Portes du Soleil 2017

Publié le par Bernard et rédigé par Luc

Pass’Portes du Soleil : l’handicap-bike

En nous inscrivant début février à cet enduro au départ des Gets, Popy ne donnait pas cher de notre équipe de huit. Il est vrai parfois qu’elle a tendance à voir « la bouteille à moitié vide » mais pouvait-on vraiment lui en vouloir dans le cas présent ? Je vous livre ici une partie de ses commentaires.

Sur elle-même d’abord qui souffrait d’un genou sensible : « j’espère qu’il va tenir ! »

Sur Thierry (ex-RDS) : « j’espère qu’il va tenir lui aussi, il a perdu 5 kilos et il ne faudrait pas qu’il nous fasse une hypoglycémie comme au JHB de l’an dernier »

Sur Gérard qu’elle surnomme « Gégé la scoumoune. Mais bon, le Gégé des Gets n’est pas le Gégé du Jura. Espérons ! »

« Pourvu que la batterie d’Hubert ne nous fasse pas encore une ratignite aigüe »

« Tu crois que la femme de Jean-Luc va le laisser venir ? »

« Dis-moi, le Moustache de Grégory, c’est un modèle « Samedi » ? L’épreuve étant un vendredi, j’ai peur qu’il se trompe de jour… »

« Il n’y a bien que Sylvain qui ne m’inquiète pas trop. Bien qu’il m’ait déjà mise par terre. Je garderai mes distances »

Après 80 km et plus de 6.000 mètres de dénivelé négatif (lui aussi), il faut reconnaitre que les femmes ont un sixième sens. Jugez plutôt :

Le genou a tenu mais la chaîne sautait comme un chamois. L’effet montagne, peut-être ?

Thierry et Sylvain, eux, ont carrément préféré la casser. L’effet bourrin, surement !

Sylvain, encore lui, a cru que sa jante serait plus solide que la roche de Haute-Savoie. Perdu ! L’effet joueur, carrément.

Jean-Luc, lui, s’est pris une porte en faisant un soleil. De plus, pas très doué en géographie, il a cru que la Haute-Savoie était un canton suisse et n’avait pas d’euros pour payer sa chambre et son petit déjeuner. Pour finir, c’est lui qui a choppé la ratignite de batterie, heureusement bégnine. L’effet contagion, probablement.

Voir la bouteille à moitié vide avec Hubert, cela peut paraître normal. Du coup, vu que Jean-Luc le privait de sa panne favorite, il ne put s’empêcher de trouver autre chose. Mais là, il pouvait compter sur le soutien infaillible de son ami…Hutchinson qui lui a permis de découvrir la région par la route (plus sûre) ainsi que de faire connaissance avec les vélocistes locaux qui n’avaient que du Hutchinson à lui proposer. L’effet malédiction, poil au f…

Quant à V10, Popy avait mis dans le mille ! L’effet papillon.

Il n’y a bien que Gégé et votre serviteur qui n’ont posé aucun problème, même si Gérard a bien tenté de simuler une casse de roue libre, en vain. L’effet farceur.

 

Commenter cet article