Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par BCP

La Grande Traversée du Rhône 🥵
La Grande Traversée du Rhône 🥵La Grande Traversée du Rhône 🥵

GTR, dimanche 2 août 2020

Frustré par cette année 2020, qui déjoue tous nos projets, il fallait bien trouver quelque chose…

La Grande Traversée du Rhône, ah oui c’est quoi ?

…il y a 4 gars qui l’on tenté en moins de 24H au mois de juin !... un truc de malade. Ils l’ont réussi en

22h30…

Eh bien le voilà l’objectif : c’était fin juin lors d’un comité directeur de la BCP chez le Prez.

En y regardant de plus près, ouhai c’est quand même costaud : 227km avec 7 300m de D+ annoncé,

ça doit piquer. Faudrait faire ça avant les vacances, manière de valider les entrainements. Disons le

1er août. Bon je m’y colle. En avant les sorties longues sur route, la plupart du temps seul avec 6h de

selle, ou avec mes potes du club de triathlon. Pas toujours drôle ces sorties longues, mais il faut

passer par là… Les aller-retour au boulot…ça c’est du plaisir avec mon pote Ludo.

Ça prend forme, faudrait trouver quelques motivés pour donner un petit coup de main sur le vtt ou

pour l’assistance. Un petit appel sur le blog de la BCP et voilà, le tour est joué.

Tout s’enchaine, coup de fil de Bruno Mercier du Département qui a créé la trace. D’un journaliste

sportif du Progrès. Comme dit le Prez, « ça va te mettre la pression » ; « t’inquiète la pression elle

reste au bar ! ».

Pour l’assistance, ma Mimi chérie, et le Prez s’il vous plait. P’tit Ben du club de Triathlon qui vient

donner aussi la main. P’tit Ben m’avait aussi parlé de ce périple.

Sur les VTT, mon pote Jaja du club de triathlon pour les 1er 120km en musculaire ; Gérard et Didier de

Cercié à Cublize ; Jean Luc Hamy de Cublize à Oingt ; Thierry Dufour de Oingt à Saint Bel. Bon il reste

encore environ 100 bornes. Les clients ne se bousculent pas. Monsieur le Prez ; c’est bien de faire

l’assistance, mais tu sais bien faire du VTT toi aussi ? Eh bien, tu finiras avec moi ? Allez YES.

Je ne serais donc jamais seul sur le parcours, et en plus avec une team qui a carrément de « la

gueule ».

L’objectif approche, et dame météo qui nous fait quelques frayeurs et m’oblige à reporter de 24h le

départ.

Pour assurer une nuit correcte, nous voici avec mon Jaja à passer la nuit dans son camping-car à la

gare de Romanèche. Réveil 3h45, déjeuner, puis montage des vélos. Et là, soucis, impossible de fixer

ma roue avant à cause d’un axe de roue récalcitrant… mon ami Patrice qui était venu nous voir

prendre le départ, fait un A/R express au Perréon pour aller chercher un outil spécifique chez moi et

au cas où son VTT. Message général lancé pour décaler le départ d’1 heure. Ça commence mal. Enfin

nous voilà parti, il est 5h25.

1ere partie assez roulante dans les charrois de vignes. Quelques passages plus délicat, et voilà que je

m’aperçois que j’ai perdu le GPS fixé sur mon cintre ! demi tour pour le retrouver, sans résultat. Fait

ch%μ§…

Arrivé à Cercié, Gérard et Dider sont au taquet, Le Brouilly se dresse devant nous. Mon cousin SEB et

son fiston sont là pour nous booster au bord des vignes. Puis la montée de la Folie (33%). Trou du

loup, Sainte Marie, Michel Belbenoit se joint à nous et nous voici au Perréon.

Petit comité d’accueil, Noémie, Luc, pancarte s’il vous plait (merci Véro et Tonton). Ravito express et

nous voilà reparti à l’assaut de la croix Montmain. D’autres supporter nous loupent pour une poignée

de minutes. Mon Jaja n’a pas l’air en grande forme. En haut du col, Michel nous souhaite bon

 

courage. Cap sur Cublize, les km s’additionnent et le D+ aussi. Arrivé à Cublize, gros comité d’accueil

au moins 20 personnes de la famille, des amis… ouhaou !

Merci à GEGE et Didier, Jean Luc prend le 2nd relais en VTT. Direction la croix de l’Orme, Jean Luc

imprime un bon rythme. Mon Jaja est dans le dur, il met le clignotant et me demande de ne plus

l’attendre. Merci mon Jaja. Belle trace ensuite à travers la forêt de Brou, Ternand, erreur d’attention

dans une petite descente et me voilà par terre. Rien de grave. Nous voici à Oingt. 2nd ravito : papa,

maman pour les encouragements. Mimi, Mélanie, le Prez et P’tit Ben pour la logistique. Merci à Jean

Luc, Thierry prend le 3ème relais et Jean Luc poursuit sur Anse. Tronçon avec moins de difficultés, plus

rapide, moins joli. Thierry met les gaz pour assurer la trace devant et accessoirement prendre

quelques photos. Nous voilà à St Bel, Le Prez a enfilé sa belle tenue de vététiste pour le 4ème relais.

Nani et Pascal sont là pour les encouragements. De mon côté, Je suis écoeuré par le sucre, n’arrive

plus trop à manger. Attention danger, je connais cette sensation, ne surtout pas se laisser entrainer

dans cette pente. Je me force à boire et à manger du salé. Merci, à Thierry qui retourne à Oingt. Les

montagnes se dressent à nouveau devant nous. Montée des Martinets, encore un pierrier, ça devient

dur. Je commence à me demander si je n’ai pas surestimé mes forces pour se lancer dans un tel

chantier ! Et là d’un coup on se retrouve bien seul dans la tête… Mon expérience me rappelle que

c’est le moment de penser à toute l’énergie positive de ma famille, de mes amis. Et craque, la

semelle de ma chaussure rends l’âme. Va falloir terminer la côte en canard, Le Prez appelle ma super

Mimi pour m’apporter au prochain croisement ma paire de chaussure de rechange. Col de Malval,

Superbes paysages, la trace devient technique avec pas mal de pierriers. J’accuse un peu les

kilomètres, je laisse passer l’orage et continue à tourner les jambes. Izeron, 4ème Ravito. Heureux de

voir qu’il y a toujours autant de monde pour m’entourer. Pascal nous confie sa Nanie chérie, pour

donner un coup de main à Mimi jusqu’au bout de l’aventure. Ça me fait trop plaisir, Mimi ne sera pas

seule toute la nuit. Direction St Martin en Haut, Saint André la Côté : magnifiques chemins, beaux

paysages. Initialement prévu avec 4 ravitos tous les 60km, désormais, je change les plans et on les

ressert tous les 25km. 5ème ravito à Sainte Catherine. La Forme est revenue. La nuit tombe, suivre la

trace se complique d’autant plus que le balisage se dégrade. Nous perdons pas mal de temps à

tourner en rond. Ravito express à St Romains en Gier. Dernière grosse ascension avec la Croix Régis.

Ça fait plaisir de voir souvent nos supers assistantes ! Puis dernier tronçon annoncé facile ! Pas très

drôle avec de longues lignes droite, agrémenté par des descentes techniques cassantes dans des

chemins envahis par les ronciers et quelques coups de cul. Le balisage se dégrade, nous perdons

plusieurs fois la trace, faisons demi-tour…rester calme et encore croiser les doigts pour ne pas casser

ni le vélo ni le bonhomme.

Nous entrons dans Condrieu dans la nuit noire, pas un chat, sans plus trop ou savoir aller.

Plus habitué aux lignes d’arrivée avec la sono, je suis un peu perdu !

Luc appelle les filles et à un carrefour je lui demande : « j’arrête le chrono ?... »

YES, la mission est remplie. Soit un temps total de 21h20. 231km avec 7 891m de dénivelé.

17h19 de selle à 13.4km/h de moyenne.

Outre la performance sportive, j’ai vraiment apprécié d’avoir été encadré de la sorte de très loin par

vos nombreux messages comme de très près par votre présence. Ça m’a vraiment donné des ailes !

Un truc de ouf comme dirait mon Guillaume !

Que j’ai de la chance…. Je vous aime !!! vive le sport.

Bruno

La Grande Traversée du Rhône 🥵La Grande Traversée du Rhône 🥵
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robert DESPALLE 04/08/2020 20:29

Super Bruno
Un grand bravo de ma part et de la BCP et un grand respect pour ton courage , ta ténacité et aussi pour ta grande modestie suite à ton exploit.
Bonne récupération.
Bibi.