Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Transbeaujolaise 2015

Publié le par Bernard

Affluence record pour ce cru 2015 de la transbeaujolaise avec 921 VTTistes et plus de 400 marcheurs, la journée fût belle dans une ambiance très conviviale ou chacun à pu choisir son parcours VTT ou Marche afin de découvrir les paysages du Beaujolais.
Mention spéciale à tous nos bénévoles qui se sont affairés dans leurs différents postes, pour que tout se passe bien.  

Rendez-vous à l'année prochaine pour la 25° édition.

Un petit commentaire d'un de nos licenciés bénévoles...

TRANSBO 2015 : LA PREMIERE FOIS

 

Popy et Môa avions toujours participé avec bonheur à la Transbeaujolaise en tant que concurrents sur le 40 km. Pour notre première année à la B.C.P, nous voilà de l’autre côté de la barrière. Stress !!!

Pour Popy, les inscriptions et le service du repas. Pas beaucoup de travail en amont de l’épreuve mais quand 1.340 furieux arrivent dès 7H30 le jour « J » et reviennent affamés de leur exercice ; action… Je dois avouer qu’elle a craqué. Quasiment tous les concurrents se sont faits chambrés au service du repas. J’ai noté : « c’est à cette heure-là que vous arrivez » ; « vous n’allez pas manger dans cet état-là, allez vous laver » ; « qu’est-ce que vous avez foutu »

Pour mes zigues, un inconscient m’avait affecté à la sécurité ??? Là par contre, gros boulot de repérage des circuits depuis cet été puis, participation au fléchage nécessaire pour un doryphore qui n’est pas du « cru » beaujolais. Surtout quand les circuits sont concoctés par notre G.P(S) local (T.T.C * pour les intimes).

Au final, un succès sur tous les plans :

-          une météo idéale

-          921 VTTistes, 420 marcheurs

-          une organisation sans faille majeure

-          des participants comblés

-          une équipe soudée

-          des secouristes très pros

-          deux râleurs

-          deux blessés : un nez et un genou

-          un participant qui a oublié son casque au départ

-          un autre qui perd son téléphone à l’arrivée

 

Suggestion : d’un naturel fainéant, au cas où je sois confirmé dans mon poste pour l’édition 2016, serait-il possible de réserver l’A6 pour les différents parcours ? Cela facilitera grandement le fléchage et la sécurité…

 

(*) : Trouve-Tous Chemins

Ci-dessous, quelques photos et une vidéo

Transbeaujolaise 2015
Transbeaujolaise 2015
Transbeaujolaise 2015
Transbeaujolaise 2015
Transbeaujolaise 2015
Transbeaujolaise 2015

Séance du samedi

Publié le par Bernard rédigé par Stéphane

Belle après-midi à l'école cyclo avec un effectif conséquent (30 enfants), nous permettant
de faire des groupes de niveaux et d'adapter nos séances.
Merci aux parents qui viennent renforcer l'équipe d'encadrants assurant la bonne tenue de ces séances.

Séance du samedi
Séance du samedi
Séance du samedi

Sortie des 3 clubs (CTC, BCP, Misérieux)

Publié le par BCP

Départ du Promenoir à Villefranche pour les routiers ce dimanche 11 octobre à 9H00. Nous étions plus d'une centaine sur les routes du Rhône puis de l'Ain. Déplacement parfois difficile à une vitesse très moyenne d'à peine 20 kms/h. Mais se faisant, le rythme s'est progressivement accéléré pour atteindre les 21 kms/h. Le vent sifflé dans nos oreilles et déformé nos visages. C'est aux environs de 11h30 que nous sommes arrivés à Misérieux (club organisateur) après une bonne cinquantaine de kilomètres. Un gigantesque buffet de charcuterie était disposé à l'extérieur de la salle des sports et nous pûmes nous rassasier en compagnie des Vététistes qui nous avez rejoint.

Après quelques verres de Beaujolais, bien mérités, c'est le retour sur Le Perréon. Chacun à son allure en fonction de ses jambes mais également de son estomac...

Rendez-vous l'année prochaine au Perréon, c'est la BCP qui organise...

les acteurs de la sortie

les acteurs de la sortie

Reco transbo du 3 octobre, de déception en déception...

Publié le par Bernard et rédigé par Luc

Maintenant, c’est une certitude, Gérard est malsain.

Pour sa fête, il a fait celle des autres.

En ce samedi 3 octobre, ce n’était pas la version du joli port du Piret mais quelque chose d’assez proche en supprimant le « joli » (adepte du hallal s’abstenir).

Départ à 8h00 pétantes de notre joli port d’attache pour les 17 membres présents, pardon 18, il y a toujours celui qui se fait remarquer en arrivant en retard (le presbyte de service qu’on n’arrive pas à faire taire).

Après, jusqu’à la Poyebade, tout est fait pour qu’on se goure pour le fléchage tellement ça tourne dans tous les sens. Viens ensuite le temps du parisien, vous savez celui qui vous énerve en vous doublant, puis qui ralentit pour qu’on le double et ainsi de suite…

Puis vient le temps des rêveurs, vous savez ceux qui roulent la truffe en l’air et se perdent à tout bout de chemins et que l’on doit attendre par solidarité.

Quand on commence juste à être chauds, faut s’arrêter pour manger un repas fort équilibré que l’on pourrait appeler : « le porc du Piret ». Du porc sous toutes ses formes (very bad trip). Gérard n’a pas oublié de commander la pluie, ponctuelle au demeurant,  afin d’arroser notre départ du restaurant où deux pique-assiette on fait tout un plat de leur côtes.

Gérard va même jusqu’à pousser le vice d’effectuer une réparation afin que tout le monde se mouille un peu plus et prenne froid.

Là, c’est l’apothéose, ça part dans tous les sens avec mille justifications : « j’ai un enterrement », « ma femme m’attend », « sous la pluie, c’est trop dangereux », « cela doit rester du plaisir » etc…

Seuls trois courageux tentent, malgré les éléments hostiles, d’achever le parcours. En vain, car sans le guide suprême, le chemin est incertain...

 

J’y vois pas beau cette Transbo !

 

Certainement le meilleur moment de la journée...
Certainement le meilleur moment de la journée...
Certainement le meilleur moment de la journée...

Certainement le meilleur moment de la journée...