Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sortie du jeudi

Publié le par Bernard et rédigé par Luc

Le PACS des loups

Cela remonte à fort longtemps que deux loups gris trainaient ensemble dans la forêt d’Anse. L’un petit et mince appelé « Loupiot »(1), l’autre plus imposant et écervelé surnommé « Lourdingue »(2). Inséparables tels des pacsés. Un peu comme cul et chemise sans que l’on sache vraiment qui fait la liquette. Tout s’éclaircit ce jeudi lorsqu’ils invitèrent leurs cousins de la meute du Perréon à chasser sur leurs terres. La meute se composait de six membres :

  • le plus vieux très marqué appelé « Loup-Ride » (3)
  • le plus ponctuel : le Louve-Tôt (4)
  • le plus maigre, dit « Loup-Stick » et sa Louvette (5)
  • le plus gentil : Loup-Ange (6)
  • le chef de meute avec beaucoup de pression : Loup-Bar (7)

Loupiot et Lourdingue essayèrent de tromper leurs cousins en partant de chez Lourdingue alors que la chasse était organisée par Loupiot. Puis ils tentèrent de les perdre en tournant sans cesse et en repassant plusieurs fois aux mêmes endroits comme pour mélanger les traces et les odeurs. Mais Loup-Ange à la truffe fine ne s’y trompa pas et reconnu entre tous la fine odeur de Louvette contrairement à celle de ses congénères mâles. Les deux pacsés se contredisaient, ce qui ajouta de la confusion. Ils empruntèrent même des impasses. Jusqu’à ce qu’ils amenèrent leurs cousins dans un bois truffé de vieux loups solitaires sodomites en rut.

La révélation ! Loupiot et Lourdingue avaient donc des mœurs décousues n’ayant ni queue ni tête. Ils les appelleront désormais : « Louphoques »

Rentrés bredouilles de cette chasse, ils se contentèrent de restes rances qu’un autre loup vint leur disputer alors qu’il ne faisait pas partie de la meute et dont il fallut se méfier : « Garou-Loup »(8) à ne pas confondre avec son sosie « Loup-Garou » doté d’une très belle voix.

A quand la prochaine chasse ?

Pour ceux qui ont besoin d'un décodeur: (1) Christian, (2) Michel S, (3) Sergio (4) Daniel (5) Luc et Françoise (6) Georges (7) Le Prez, (8) Gégé

1° Rallye VTT de l'année à MIRIBEL

Publié le par Bernard et rédigé par Luc

S’il vint à Miribel…

Dimanche 12 mars : reprise du championnat Rhône-Alpes des rallyes VTT, version 2017.

La première épreuve se déroule à Miribel pour la Miribel-Côtière avec 600 participants. Ceux qui pensaient s’ennuyer sur un parcours plat ont été surpris. Nous sommes 7 de la BCP (+1).              

Popy, Gégé (+ Didier), le Pédago, l’Arlésienne et son Focus, RDS, Sylvain et Môa.

Tous motivés et volontaires pour cette première épreuve. Tous ? Sauf un qu’il a fallu secouer pour qu’il daigne sortir de sa couette dominicale.

Que des purs électrifiés. Que ?  Sauf un qui bien que s’étant offert un Moustache pour l’anniversaire de sa femme, préfère rouler en mécanique, nique, nique.

Rien que du beau matos. Rien ? Sauf un qui préfère rouler sur le « Deux-Touines » de son fils, certainement offert lui aussi par son  Papa. Quelle imagination  pour préparer une excuse au cas où les forces viendraient à manquer.

Pour finir, le même énergumène annonce avant le départ à certains de ses petits camarades qu’il a omis de noter leurs tailles pour leurs nouvelles tenues BCP. Bref, un mec motivé, organisé et joueur, avec son intégrité physique.

Toute la petite troupe part sur le 56 km et 1.200 m. Et là, c’est la révélation, le déclic ! Peut-être par peur des représailles, il part comme un bou(l)et. J’ignorai que Bi-Touine produisait des VTTAE. Un vrai gamin, s’amusant des nombreux « singles » à répétition trouvés tout au long du parcours. Euphorique dans les descentes très raides que certains descendaient plus vite que leur monture. Certes, la fatigue s’est fait sentir sur la fin mais qui eut cru qu’un vélo à cent euros puisse réaliser une telle performance ? Décidément, tout pour énerver ses compagnons.

Sur le parcours, nous avons rattrapé Jules, seul jeune de l'école cyclo; 

Parcours extra, bouclé en 3h59. Du coup, on lui pardonne tout Sylrevient en 2018.